Bitcoin : ils gagnent des millions mais perdent le mot de passe et passent à côté de leur fortune

VIBRATION
Photo d'illustration
Crédit: Pixabay

15 janvier 2021 à 17h10 par A.L.

De nombreux propriétaires de bitcoins, parmi les premiers investisseurs dans la cryptomonnaie, ne peuvent plus accéder à leur compte à cause d'un mot de passe oublié. Leur fortune serait donc gelée à jamais.

La technologie n'a pas que du bon ! Selon le New York Times, de nombreux propriétaires de bitcoins seraient actuellement dans l’impossibilité d’accéder à leur compte, en raison de leur mot de passe oublié. Ces pionniers détiendraient une petite fortune sur leurs comptes, des sommes pouvant s’élever à plusieurs millions de dollars, mais qu'ils ne pourront donc jamais toucher. En effet, seul le détenteur du compte peut avoir l’accès à un compte où sont entreposés des bitcoins. Aucune entreprise ne fournit ou ne conserve les mots de passe choisis pour accéder à la clé ouvrant le portefeuille numérique. Et impossible donc de récupérer ses identifiants via le traditionnel "mot de passe oublié" des sites conventionnels. Sans mot de passe, pas d'argent !

220 millions de dollars perdus

L'histoire de Stefan Thomas en est l'exemple parfait. Ce développeur de San Francisco, qui avait misé dès le départ sur le Bitcoin, est aujourd'hui en possession d’une clé contenant pas moins de 7 002 bitcoins, soit l’équivalent de 220 millions de dollars suivant les cours actuels (environ 183 millions d’euros). Multimillionnaire, il ne peut malheureusement pas accéder à sa fortune car il ne retrouve plus son mot de passe d'origine. Il ne lui resterait plus que deux tentatives sur dix afin de mettre la main sur son portefeuille de Bitcoin. S’il rentre un dixième mauvais mot de passe, il perdra définitivement cette somme. Comme le rappelle Capital d'après les dires du quotidien américain, sur les 18,5 millions de bitcoins existants dans le monde, environ 20% pourraient être détenus sur des portefeuilles perdus ou bloqués, soit l’équivalent de 140 milliards de dollars (environ 115 milliards d’euros).

I