Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Coronavirus : les restaurateurs ont dû s’adapter face à la fermeture soudaine

18 mars 2020 à 15h01 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. La terrasse d'un restaurant.
Crédit photo : Commons - Jules Grandgagnage

Si les mesures de confinement ont été renforcées ce lundi 16 mars, les restaurateurs ont dû faire face à une fermeture soudaine samedi 14 mars.

Les restaurants et bars sont désormais fermés depuis samedi dernier, minuit. L’annonce avait été faite seulement quelques heures plus tôt, lors de la première série de mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus, annoncées par le Premier ministre Edouard Philippe.

Une décision qui n’a pas tellement surpris la profession, qui s’attendait à être impactée tôt ou tard par les mesures. Elle a toutefois pris de court les restaurateurs, selon Corinne Roguier, chargée de mission à l’Union des métiers des industries de l’hôtellerie de l’Yonne. « On s’attendait à cette décision, on la redoutait, malheureusement, elle est arrivée plus vite que prévue », explique-t-elle. « C’est tombé comme un couperet, c’est catastrophique pour le secteur ».

Se débarrasser des stocks

Beaucoup de restaurateurs avaient ainsi des stocks remplis. Il a fallu se débarrasser de tout au plus vite : vente à emporter, livraisons, dons aux salariés ou aux associations… « Ça permet de sauver du chiffre d’affaires et un peu de stock », poursuit Corinne Roguier. « Une des préoccupations évidemment, ce sont les salariés. Il y a déjà des mesures qui ont été mises en place comme les reports de charges fiscales et sociales ou le chômage partiel. Mais il y en a qui n’arriveront peut-être pas à s’en relever. »

Outre les mesures d’accompagnements mises en place par le gouvernement, l’UMIH demande une année blanche sur l’ensemble des charges.