Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Covoiturage : il violait ses victimes en plaçant des sédatifs dans le chocolat

12 décembre 2017 à 06h03 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Le cauchemar des sept covoitureuses / Flickr

La justice nantaise a condamné un homme d’une cinquantaine d’années à 18 mois de prison ferme. Le prévenu a été reconnu coupable d’avoir abusé de plusieurs passagères grâce à un stratagème bien rôdé. Du chocolat trafiqué. Décryptage :

Méfiez-vous lorsqu’on vous propose un carré de chocolat. Plusieurs femmes dont deux Nantaises et une Sarthoise en ont fait la très mauvaise expérience entre 2013 et 2014. Lors de trajet Nantes/ Saint-Omer pour retrouver sa famille, le suspect avait pris l’habitude de prendre des covoitureuses à Nantes, Angers, le Mans ou encore Rouen.

Au début de chaque trajet, il proposait des carrés de chocolat à ses passagères. A l’intérieur de chaque tablette se trouvait des anxiolytiques et des antidépresseurs. De quoi endormir les victimes qui ne pouvaient pas se défendre face au prédateur. A leur réveil, aucun souvenir, simplement le constat que le trajet a été plus long de prévu.

Lors de l’audience, le prévenu a reconnu les faits et avoué souffrir de solitude et d’une vie pauvre. Pour le jury, pas de quoi pardonner la gravité de ses actes. Il a finalement été condamné à 18 mois de prison ferme.