Dans le sud de l’Yonne, des communes vent debout contre les éoliennes

VIBRATION
Les projets d'éoliennes se multiplient dans le sud de l'Yonne.
Crédit: Pixabay - Image d'illustration.

27 avril 2021 à 5h30 par Etienne Escuer

L'implantation d'éoliennes dans le sud de l'Yonne suscite de plus en plus la colère des élus locaux et des habitants.

250 éoliennes construites ou en projet dans un carré de 60 kilomètres par 60 : le sud de l’Yonne est un territoire privilégié par les promoteurs d’éoliennes. Mais ces choix sont loin de faire l’unanimité chez les habitants. « Le territoire représente 40% des éoliennes implantées en Bourgogne-Franche-Comté », explique Jean-Yves Nicolas, le président de l’APFA 89, l’Association paysages et forêts de l’Armançon. « Certaines sont, en plus, prévues à des hauteurs impressionnantes : 241 mètres en pointe de pale ! ». L’association parle de « saturation » et d’un « envahissement ». Selon Jean-Yves Nicolas, « des villages qui ont décidé de ne pas avoir de parcs éoliens se sentent complètement cernés ».

Écouter le podcast

Pas que des avantages

L’implantation d’éoliennes sur sa commune ne présente, en effet, pas que des avantages, rappelle l’association. Dépréciation de l’immobilier, pollution visuelle dans un secteur touristique, destruction de forêts et oiseaux retrouvés morts : Jean-Yves Nicolas cite l’exemple du maire de Pasilly, qui a installé 10 éoliennes sur sa commune, mais regrette désormais son choix. « Son parc représente 14% de la mortalité des milans en France due aux éoliennes, il trouve énormément d’oiseaux broyés au pied de ses éoliennes », confie Jean-Yves Nicolas. « Il a changé d’avis et s’il avait encore ce choix à faire, il ne le referait pas. De plus en plus de maires disent non, et sans mauvais jeu de mots, le vent est en train de tourner. »

Écouter le podcast

« Les inconvénients à long terme sont plus importants que les bénéfices à court terme »

Si les élus locaux peuvent parfaitement refuser l’implantation de parcs éoliens sur leur commune, la réalité est souvent plus complexe. Les promoteurs savent cibler celles qui auront du mal à dire non. « Ce sont de petites communes souvent pauvres, attirées par les retombées financières de ces projets », explique Jean-Yves Nicolas. « Car il y a une baisse du nombre d’habitants depuis un moment dans cette zone et donc une perte de recettes fiscales. » Pour autant, selon le président de l’APFA 89, « les communes sont de plus en plus nombreuses à se dire que finalement, les inconvénients à long terme sont plus importants que les bénéfices à court terme ».

Écouter le podcast

Dans le détail, selon l’APFA 89, le sud de l’Yonne compte aujourd’hui 107 éoliennes en fonctionnement ou en construction, 61 projets autorisés par la préfecture, 71 en cours d’instruction et 24 à l’étude par des promoteurs.

I