Dîners clandestins : "pas de ministre" parmi les participants, affirme Darmanin

VIBRATION
M6 a diffusé un reportage en caméra cachée dans "un restaurant clandestin situé dans les beaux quart
Crédit: CCo - Photo d'illustration

6 avril 2021 à 6h15 par Iris Mazzacurati

"Pas de ministres" parmi les participants à des dîners clandestins de luxe à Paris. C'est ce qu'a déclaré le ministre de l'Intérieur, mardi 6 avril, dénonçant "la rumeur qui sape les fondements de la démocratie".

Le ministre de l'Intérieur a rappelé qu'une enquête avait été diligentée après la diffusion du reportage de M6 dans lequel un organisateur de dîners clandestins de luxe à Paris affirmait avoir rencontré des "ministres" dans des restaurants clandestins.

"A ma connaissance, il n'y a pas de ministres", a déclaré Gérald Darmanin sur Europe 1.

"Je voudrais dire (...) à quel point la rumeur est dure pour notre démocratie. (..) et je crois qu'on devrait vraiment réfléchir à cette idée que c'est le soupçon qui permet de condamner des gens et non pas la vérité", a ajouté Gérald Darmanin, en évoquant les réseaux sociaux qui ont "continué" à "s'affoler" alors même que l'organisateur Pierre-Jean Chalençon avait dit avoir "menti" en parlant de ministres.

Il "s'est fait faire une fausse publicité, qui je crois, peut lui coûter cher", a prévenu le ministre.

Il a relevé que "cette rumeur continuait à exister". "Cette rumeur sape les fondements de la démocratie", a-t-il dit.

A une question sur ce qu'il faudrait faire s'il s'avérait qu'un ministre avait participé à ce type de repas, il a répondu : "je considèrerais personnellement qu'il n'est pas à la hauteur de sa fonction".


Des dîners parisiens aussi luxueux que clandestins et un humour douteux


Le procureur de Paris Rémy Heitz avait ouvert dimanche une enquête pénale après un reportage de M6 rapportant la tenue de telles agapes interdites.

La chaîne privée avait diffusé vendredi soir un reportage en caméra cachée dans un lieu présenté comme "un restaurant clandestin situé dans les beaux quartiers", où les participants et les serveurs ne portent pas de masques et ne respectent pas les gestes barrières.

D'autres images avaient aussi montré une soirée payante privée, où des dizaines de convives apparaissaient sans masque, certains se faisant la bise. Le tout au mépris des interdictions édictées pour freiner la propagation du Covid-19.

L’un des organisateurs interviewés par M6 - un "collectionneur" identifié plus tard comme Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du "Palais Vivienne" au centre de Paris, affirmait en voix off déguisée : "J’ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres."

Dimanche soir, M. Chalençon, à travers un communiqué de son avocat adressé à l'AFP, avait finalement plaidé seulement faire de "l'humour" quand il avait assuré que des ministres participaient à de tels repas.



(Avec AFP)