Documentaire sur le sexisme dans les médias : des scènes avec Pierre Ménès coupées par Canal+

VIBRATION
De nombreux internautes demandent le départ Pierre Ménès de Canal+.
Crédit: GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

22 mars 2021 à 8h10 par Virgil Bauchaud

Dimanche soir, Canal+ diffusait un documentaire sur les agressions sexuelles et le sexisme dans les médias et le journalisme sportif. Mais des scènes mettant en cause Pierre Ménès auraient été coupées au montage, officiellement pour laisser la parole aux femmes.

Les témoignages affluent en masse ces dernières heures sur les réseaux sociaux. Ce 21 mars dans la soirée, Canal+ diffusait « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste ». Ce documentaire de la journaliste Marie Portolano a permis aux femmes qui gravitent dans les médias sportifs de se confier sur des agressions sexuelles ou du sexisme dont elles ont été victimes.

Déjà fort de ces témoignages, le documentaire a pris une autre ampleur quelques heures plus tard. Dans la foulée de la diffusion à la télévision, le média LesJours.fr affirme que des scènes ont été coupées au montage par la chaîne cryptée. Parmi ces scènes non désirées, une confrontation avec le journaliste Pierre Ménès.


Une confrontation censurée


Si ce dernier avait accepté de témoigner, seulement une poignée de personnes en interne verront finalement l’échange. Pour se justifier, Canal+ aurait évoqué son souhait de faire un documentaire « plus fort en donnant toute la parole aux femmes », peut-on lire dans Le Parisien. Une réponse dont s’est plus ou moins ironiquement amusé sur Twitter la journaliste passée depuis peu sur M6.





Dans cet échange censuré, Marie Portolano serait notamment revenue sur une scène où Pierre Ménès lui aurait soulevé sa jupe pour lui attraper les fesses, devant tout le public du Canal Football Club en août 2016. Des faits qui ne passent pas sur Twitter, où de nombreux internautes demandent le départ du journaliste via le #PierreMenesOut. À l’heure où ces lignes sont écrites, Canal+ n’a pas fait part de sa réaction.