Elle placarde un joli mot sur la devanture d’un bar dans l'espoir de retrouver son crush (photo)

VIBRATION
La jeune femme espère que son appel portera ses fruits.
Crédit: Capture d'écran Facebook

12 janvier 2021 à 13h33 par A.L.

Déçue de n'avoir jamais croisé à nouveau son coup de coeur rencontré en septembre dernier dans un bar, une jeune femme a laissé un joli mot sur la devanture de l'établissement, La Paroisse, dans le 10ème arrondissement de Paris.

Coronavirus oblige, les bars et restaurants ont fermé leurs portes dans tout l'Hexagone il y a quelques mois déjà, au grand désespoir de cette jeune femme qui a lancé une bouteille à la mer pour retrouver son coup de coeur, rencontré dans un bar parisien le 23 septembre dernier. En effet, c'est sur la devanture du bar La Paroisse, rue du Paradis, dans le 10ème arrondissement de Paris que cette dernière a placardé un mot dans l’espoir qu’il la recontacte. 

"Je ne me souviens plus de ton prénom"

"Salut, je pensais qu'un jour, ce bar ré-ouvrirait, je pensais que je t'y recroiserai", débute-t-elle. "Mais ce chouette bar ne ré-ouvrira pas. Toi ? Tu y as fêté ton anniversaire le 23 septembre, un mercredi avec quelques copains. Moi ? J'étais là pour jouer au baby-foot avec mon meilleur ami. D'ailleurs nous avons joué contre toi", écrit-elle. "Je ne me souviens plus de ton prénom et à peine de ton visage. Je me souviens seulement que je t’ai trouvé sympa et souriant", continue la jeune femme. "Si l’envie de prend de boire un verre entre deux vagues, ou au printemps, essaie de contacter La Paroisse via Facebook ou Instagram, ils sauront me transmettre ton message", conclut-elle.

Aperçu aujourd’hui rue de Paradis, à côté de la FFA Paradis... Triste de voir partir nos confrères du bar La Paroisse,...

Publiée par Fédération Française de l'Apéritif sur Jeudi 7 janvier 2021

Relayé sur le compte Facebook de la Fédération française de l’apéritif (FFA) et partagé par de nombreux internautes, on croise les doigts pour que ce message arrive jusqu'aux oreilles de son destinataire. Affaire à suivre !