Et si vous essayiez le Dry January, le mois sans alcool ?

VIBRATION
L'alcool est responsable de plus de 40 000 décès chaque année en France.
Crédit: Pixabay

8 janvier 2021 à 5h00 par Guillaume Pivert

La 2e édition du défi est avant tout l'occasion de questionner son rapport à l'alcool.

Après les fêtes, certains se sont lancés dans un régime pour perdre quelques kilos. D’autres, ont décidé de ne boire que de l’eau jusqu’à la fin du mois. Le Dry January, un concept anglo-saxon importé en France, vient de débuter. Objectif : ne pas boire une goutte d’alcool pendant 31 jours mais surtout s’interroger sur son rapport à la boisson. Une réflexion importante d’autant qu’en 2020, la consommation des Français a augmenté selon Bernard Basset, médecin et président de l’association addictions France.

 

Écouter le podcast

 

Le Dry January est bénéfique à de nombreux égards pour la santé selon Bernard Basset.

 

Écouter le podcast

 

Bernard Basset conseille « de mener une vie normale pour noter à quels moments, dans quelles circonstances on boit ». Pour tenir, le médecin invite à informer que l’on participe au défi et de se lancer avec son conjoint.


Écouter le podcast

 

Beaucoup de Français se lanceront-ils dans ce défi ? « Notre rapport à l’alcool est particulier en France parce qu’on est un grand pays producteurs de bière, de vins, de cidres et de spiritueux » avance Bernard Basset. Et si l’alcool est présent dans notre environnement, le médecin tient quand même à rappeler qu’il constitue « toujours un risque ». Pour rappel, la consommation excessive d’alcool est responsable de plus de 40 000 décès chaque année en France.