INFO VIBRATION : la vente des autotests COVID repoussée

VIBRATION
La vente des autotests COVID repoussée
Crédit: Jeroen JUMELET / ANP / AFP

19 mars 2021 à 15h30 par Alicia Méchin

Le ministère des solidarités et de la santé nous apprend ce vendredi 19 mars que les autotests du COVID ne seront pas vendus dès ce week-end dans les pharmacies et supermarchés français. Une phase d'expérimentation va d'abord être menée.

L’information nous avait été rapportée ce vendredi matin par François Blanchecotte, le directeur des laboratoires ABO+ à Joué les Tours, puis confirmée dans l’après-midi par le ministère des solidarités et de la santé. Pour rappel, la Haute Autorité de Santé a autorisé le 16 mars dernier l’utilisation des autotests pour les personnes asymptomatiques de plus de 15 ans. 


Mais alors que leur vente était annoncée dans la foulée dans les supermarchés et les pharmacies, il n’en est rien. Le ministère nous précise que « dans un premier temps, et avant tout déploiement supplémentaire, une expérimentation sera menée au cours du mois de mars afin d’évaluer la qualité des prélèvements obtenus à l’aide de ces dispositifs ». 



La vente repoussée



Avant même de voir ces écouvillons en vente libre, ils seront dans un premier temps testés « dans le cadre de campagne de dépistage itératif à large échelle ». Dans un second temps, ces tests seront mis en vente en pharmacie. L’objectif sera alors de « déployer des éléments de pédagogie auprès des acheteurs concernant notamment les consignes d’utilisation, ainsi qu’une sensibilisation au contact trading et au respect des gestes barrières ». 


Le ministère de la santé nous rappelle par ailleurs que les autotests COVID sont des dispositifs médicaux. « La vente d’autotests en dehors des pharmacies n’est donc pas autorisée ». La possibilité de les voir en vente libre dans nos supermarchés n’est donc pas envisagée.