JO Tokyo : médaille de bronze pour la sabreuse orléanaise Manon Brunet !

Manon Brunet à Orléans en 2019.
Manon Brunet à Orléans en 2019.
Crédit: Rédaction / Etienne Escuer - Image d'archives.

26 juillet 2021 à 11h01 par Etienne Escuer DAVIAU

La sabreuse du Cercle d'escrime orléanais Manon Brunet a remporté la médaille de bronze de l'épreuve individuelle.

Après la médaille d'or de Romain Cannone à l'épée dimanche, l'escrime française s'est adjugée une deuxième médaille ce lundi 26 juillet. Manon Brunet, 25 ans et licenciée au Cercle d'escrime orléanais, a remporté la médaille de bronze de l'épreuve individuelle de sabre. Elle a dominé la Hongroise Anna Marton 15-6 lors de la petite finale.

Se remobiliser après la défaite en demi-finale


En demi-finale, Manon Brunet avait été sortie par la Russe Sofia Pozdniakova, 15-10, mais elle est parvenue à se remobiliser pour aller chercher une médaille. "J'étais tellement déçue après la demi-finale parce que je pensais être tellement capable de plus", a-t-elle confié à France Télévisions. "J'ai foiré la demi-finale et j'ai dit à tout le monde que je ne pourrai pas aller chercher la médaille de bronze. Heureusement, j'ai eu énormément de monde derrière moi." Manon Brunet avait en début en journée remporté ses trois premiers matchs face à Chadalavada (15-7), Emura (15-12) et Nikitina (15-5).

Mieux qu'à Rio en 2016


La championne du monde par équipe 2018, numéro 3 mondiale, efface ainsi sa déception de 2016, où elle avait dû se contenter d'une prometteuse mais frustrante quatrième place à Rio. "J'avais peur dès la demi-finale de refaire pareil", poursuit-elle au micro de France TV. Elle devient ainsi la première sabreuse orléanaise et même française à remporter une médaille olympique.

Berder sortie d'entrée

Pas de médaille pour l'autre sabreuse orléanaise, Cécilia Berder, battue dès son entrée en lice, 15-11, par la Sud-Coréenne Sooyeon Choi. Déjà rentrée bredouille de Rio en 2016, elle tentera de remporter une médaille dans l'épreuve par équipe (avec Manon Brunet, Charlotte Lembach et Sara Balzer) samedi 31 juillet.

I