Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Justin Bieber pointé du doigt pour avoir utilisé des enregistrements de Martin Luther King

24 mars 2021 à 12h40 Par A.L.
Justin Bieber a intégré des discours de Martin Luther King dans son sixième album.
Crédit photo : Capture d'écran Instagram @justinbieber

Justin Bieber est aujourd'hui vivement critiqué après avoir intégré des extraits des discours de Martin Luther King dans son sixième album "Justice", et plus particulièrement dans des chansons d'amour dédiées à sa femme Hailey.

Souvenez-vous. Il y a quelques jours, le groupe de musique électro Justice menaçait Justin Bieber de "poursuites judiciaires et de dommages et intérêts immédiats" en raison d'un logo "Justice" apposé sur le sixième opus du Canadien, qui ressemblerait beaucoup à celui du duo français.

Justin Bieber vivement critiqué 

Aujourd'hui, le chanteur de 27 ans est une nouvelle fois pointé du doigt à cause de son nouvel album sorti le 19 mars dernier. Nombreux sont ceux qui reprochent à Justin Bieber d'avoir samplé (soit utiliser des enregistrements, ndlr) Martin Luther King, le leader du mouvement américain pour les droits civiques dans les années 1960.

En effet, le sixième opus de l'artiste canadien s’ouvre sur un extrait audio d’un discours de Martin Luther King. "Injustice anywhere is a threat to justice everywhere", clame alors le héros de la lutte pour les droits civiques de la communauté afro-américaine dans son discours.

Seulement voilà : si l'année 2020 a été marquée par de tristes incidents dont la terrible mort de George Floyd victime de violences policières, certains semblent offusqués que Justin Bieber reprenne cette référence historique pour l'introduction du titre 2 Much, dans laquelle le chanteur exprime son amour pour Hailey, sa femme.

Si un second enregistrement, extrait du discours But If Not de 1968 (d'après le média NME, ndlr), est utilisé sur la septième chanson baptisée MLK Interlude, ces reprises ne sont toutefois pas au goût de tout le monde. 

"Tellement de gens ont essayé d'avoir accès aux discours de Martin Luther King, sans succès. C'est peut-être différent lorsqu'il s'agit de musique, mais ça ne me plaît pas. Le voir utiliser le discours de cette façon... c'est NON. J'ai passé une bonne partie de l'année dernière à faire des recherches sur Martin Luther King, et je trouve ça lamentable et inapproprié", a par exemple déclaré sur Twitter Kirk A. Moore, producteur et scénariste pour la télévision américaine.

"Si vous vous demandez comment quelqu’un a pu imaginer que ce serait une bonne idée de confondre le martyr du mouvement des droits civiques avec l’idée de succomber à une femme sexy, continuez à réfléchir", a de son côté écrit le magazine Variety.

La fille de Martin Luther King s'exprime

Pourtant, quelques heures avant la sortie de son opus, Justin Bieber a annoncé son soutien à plusieurs associations "qui incarnent la justice en action" telles que le King Center, l’ONG fondée par la veuve Martin Luther King en 1969 pour favoriser le changement social par la non-violence.

Une initiative félicitée par Bernice King, la fille de Martin Luther King. "Chacun d’entre nous, artistes et gens du spectacle, pouvons agir. Merci Justin Bieber pour votre soutien au King Center et à notre campagne #BeLove, qui fait partie d’un mouvement global pour la justice", a-t-elle ainsi écrit sur Twitter. 

"Je me fiche que (la fille de Martin Luther King) ait approuvé les samples", a pour sa part réagit un internaute relayé par NME"Je ne la connais pas et elle ne porte pas la voix de tous les Noirs. Je n'ai pas à être d'accord avec elle sur ce que je perçois comme un exemple clair de la manière dont les grosses industries transforment en marchandise et commercialisent les douleurs de notre communauté", a-t-il ajouté. Pour l'heure, Justin Bieber ne s'est pas exprimé.