Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, auprès des viticulteurs de Touraine touchés par le gel

VIBRATION
Un nouveau coup de froid est attendu lundi en Indre-et-Loire.
Crédit: Wikipedia Commons

9 avril 2021 à 13h25 par Guillaume Pivert

Le ministre vient ce vendredi après-midi constater les dégâts, et annoncer plusieurs mesures de soutien à la filière viticole.

Julien Denormandie est à Parçay-Meslay, au nord-est de Tours, cet après-midi. Le ministre de l’Agriculture rencontre des viticulteurs dont les parcelles ont été gravement endommagées par trois nuits de gel consécutives. En Indre-et-Loire, on a par exemple relevé -6,5 degrés à Ciran dans la nuit de mercredi à jeudi. Et mauvaise nouvelle, un nouveau coup de froid est attendu lundi.

 

Des mesures de soutien

 

Si le régime de calamités agricoles s’applique aux arboriculteurs, il ne concerne pas la vigne. Julien Denormandie a toutefois annoncé « travailler avec Olivier Dusspot, ministre délégué aux comptes publics, à d’autres mécanismes comme les dispositifs fiscaux habituels dans ces cas-là pour alléger les trésoreries » des vignerons.

I