Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Logement : ce qui va changer dans les prochains mois

21 septembre 2017 à 09h22 Par Benoit Hanrot

Le gouvernement a dévoilé hier ses prochaines mesures pour le logement. Le message envoyé est clair : « construire plus, mieux et moins cher ». Plusieurs réformes sont au cœur de ces annonces. Décryptage :

L’Etat a donc présenté hier son plan de relance pour le logement. Un plan qui s’articule autour d’un même thème : relancer le marché de l’immobilier, avec une place importante faîtes aux jeunes. Et pour cela, le gouvernement prévoit de lancer plusieurs pistes.

Créer d’un nouveau type de bail

L’une des mesures phares de ce plan, la création de 80 000 logements lors du quinquennat. 60 000 pour les étudiants et 20 000 à destination des jeunes actifs. L’Etat veut également proposer une solution de garantie pour tous les logements à tous les étudiants locataires. La mesure vise en particulier les jeunes qui n’ont pas de conditions de ressources.

Autre idée, la création d’un nouveau « bail mobilité de 1 à 10 mois », pour les étudiants et les personnes en formation qui n’ont pas forcément besoin d’un logement sur une longue durée. L’avantage de ce type de bail, c’est qu’aucun dépôt de garantie ne sera demandé.

Prolonger deux aides publiques et mettre en place des abattements fiscaux

Le gouvernement souhaite également maintenir deux dispositifs qui ont tenu leurs promesses jusque-là : le dispositif Pinel (réservé aux particuliers qui réalisent un investissement locatif dans l’immobilier neuf) et le Prêt à taux zéro (de manière plus ciblée). Ces derniers sont prolongés pour les quatre prochaines années.

Autre proposition, mettre en place un abattement fiscal pour tous les propriétaires de terrain qui concluront un acte de vente avant 2020. Le pourcentage dépendra du style de construction qui sera créé dessus : logement social, logement intermédiaire ou logement libre.

Repenser la méthode de calcul des APL

Le dernier point important de ce plan de relance concerne les Aides Personnalisées au Logement (APL). En juillet dernier, l’Etat avait déjà annoncé la baisse de ces aides à hauteur de 5€ chaque mois. La mesure prendra effet le octobre prochain. Et dès 2019, les APL seront calculées en fonction des revenus du moment des allocataires et non plus ceux d’il y a deux ans.