Loiret : Ivre, un chauffeur de car condamné pour avoir provoqué un accident

VIBRATION

28 septembre 2017 à 4h32 par Benoit Hanrot

Il aura toute une vie pour réfléchir à la conséquence de ses actes. Hier, un chauffeur de car a été condamné entre autres à six mois de prison ferme. Sa faute : avoir provoqué un accident dans le Loiret en état d'ébriété. Récit :

Vendredi soir, les gendarmes du peloton d’autoroute sont appelés sur l’A71 en raison d’un accrochage survenu à hauteur d’Olivet. Un chauffeur de car vient de percuter la glissière de sécurité avec son poids lourd qui transportait une soixantaine d’étudiants. Pour quelle raison ? Un manque de vigilance ? Non. Un obstacle sur la route ? Point du tout. De la fatigue ? Que nenni. L’ivresse ? Oui. En effet, l’homme est contrôlé avec deux grammes d’alcool dans le sang, soit « légèrement » plus que la limite autorisée. 

Le suspect avait encore quelques kilomètres à effectuer avant d’être remplacé par son collègue qui l’attendait sur l’aire de repos d’Orléans-Saran. Il n’en aura finalement pas eu le temps. Heureusement, plus de peur que de mal pour les étudiants qui revenaient d’une soirée d’intégration dans le sud, aucun blessé à déplorer.

Le chauffeur a bu pendant le trajet

On ignore si c’est l’ambiance mise par les étudiants du car qui l’a poussé à participer. Il n’en reste pas moins que le chauffeur était sobre à sa prise de fonction. Ce n’est que durant le trajet qu’il s’est mis à se réchauffer le gosier. D’après son témoignage hier à l’audience, il a avoué avoir bu trois bières de 50cl ainsi que du whisky.

Il évite la prison mais ne reprendra pas le volant de sitôt

La justice a décidé de jouer la carte de la prudence. Elle a finalement condamné le prévenu à un an de prison dont six mois avec sursis avec obligation de soins. Son permis de conduire a été annulé et il lui est désormais interdit d’exercer la fonction de chauffeur de transport en commun.

I