Loiret : un homme tué sur fond de rivalités amoureuses

VIBRATION
Crédit: Illustration d'un policier en uniforme / Pixabay

30 octobre 2017 à 4h31 par Benoit Hanrot

Vendredi soir, un homme d'une cinquantaine d'années est tombé sous les balles tirées par un ami d'enfance. Ce dernier aurait prémédité son geste suite à un conflit amoureux datant de plus de 5 ans. Récit :

Comment une amitié longue de 35 ans a-t-elle pu se finir ainsi ? Vendredi soir dans le Loiret, un habitant de Villemandeur a été abattu et son frère blessé au dos. L’auteur des faits serait un ami d’enfance qui vit depuis plusieurs années à Metz. Il aurait mûri une réflexion pendant cinq années avant de passer à l’acte.

L’apéritif vire au drame

Vendredi soir, les deux frères prennent l’apéro avec une amie commune. L’un des deux, Eric, sort de la maison pour prendre l’air. Quelques instants plus tard, des coups de feu retentissent à l’extérieur. Le deuxième, Cyrille sort à son tour et découvre son frère, gisant par terre, touché par plusieurs balles (il succombera rapidement à ses blessures). Face à eux, un individu qu’ils ne reconnaissent pas immédiatement. Il s’agit de Christophe, un ami d’enfance qu’ils connaissent depuis qu’ils sont adolescents. Ce dernier n’hésite pas une seconde, pointe son arme en direction de Cyrille qu’il arrivera à toucher dans le dos avant de prendre la fuite. Il sera rattrapé le soir-même par la police de Montargis.

Le suspect avoue mais ne regrette rien

Placé dans la foulée en garde à vue, il décide de se mettre à table. Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à commettre l’irréparable, l’individu raconte avoir vécu une histoire d’amour en 2012 qui s’est mal terminée. Sa compagne de l’époque s’est alors mise en couple avec un de ses amis : Eric. Christophe a mal vécu cette nouvelle relation et l’a fait savoir à son ami. Des disputes et des bagarres s’en sont suivies, avec menaces de mort à la clé. Durant cinq ans, Christophe, victime de problèmes de santé, va réfléchir à la manière de se venger. Il est finalement passé à l’acte vendredi.

Durant l’interrogatoire, le suspect n’a pas exprimé de regrets. Déjà connu défavorablement des services de police, il était déjà tombé pour trafic de stupéfiants. Le parquet d’Orléans a ouvert une information judiciaire pour assassinat. Quant à la victime, elle sera prochainement autopsiée.