Info locale

Maine-et-Loire : la start-up Néolithe transforme vos déchets en pierre !

17 octobre 2019 à 06h00 Par Alicia Méchin
La start-up Néolithe a développé un procédé qui permet de transformer les déchets non recyclables en pierre.
Crédit photo : Néolithe

La start-up Néolithe, basée à Chalonnes-sur-Loire dans le Maine-et-Loire, a développé un procédé qui permet de transformer les déchets non recyclables en pierre. Explications…

Comment se fait-il que personne n’y ait pensé avant ? Les fondateurs de Néolithe ont en effet trouvé un moyen de se débarrasser de nos déchets, et de leur donner une seconde vie ! La start-up ligérienne a développé un procédé permettant de transformer les déchets non recyclables, destinés à l’incinération ou l’enfouissement, en granulat utilisé comme des graviers de BTP pour faire des routes ou des maisons.

Cette riche idée a été développée par William Cruaud, tailleur de pierre et inventeur en béton. Son fils, Nicolas Cruaud, co-fondateur de l’entreprise, nous en dit plus :

 

Écouter le podcast

 

Non seulement Néolithe permet de donner une seconde vie aux déchets, mais surtout elle préserve un peu plus notre planète. D’une manière générale, l’incinération dégage énormément d’émission de CO2. Avec le procédé angevin, c’est cinq fois moins d’émission de CO2.

Aujourd’hui, les fondateurs de la start-up en sont à la création du premier prototype d’usine pour transformer les déchets. La première usine Néolithe doit être livrée en juillet 2020, à Bordeaux.

 

Écouter le podcast

 

Néolithe s’adresse donc à des entreprises du BTP ou à des collectivités, et promet un investissement raisonnable. « L’objectif est de faire le traitement des déchets au prix de ce qui se fait actuellement, nous explique Nicolas Cruaud. Pour les collectivités, ça ne coûtera jamais plus cher que ce que leur coûte l’incinération ou l’enfouissement ».

Une chose est sûre, la start-up ligérienne a un bel avenir devant elle. Néolithe a d’ores et déjà séduit plusieurs collectivités, en remportant plusieurs prix de l’innovation. Si certaines ont déjà montré leur intérêt, il faudra attendre 2021 pour voir les choses se concrétiser.