Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Maine-et-Loire : un club de football milite contre l’abus d’alcool

14 février 2020 à 06h00 Par Alicia Méchin
Le club de football d’ARC Tillières, basé dans le Maine-et-Loire, vient d’achever une campagne de prévention contre les risques liés à l’alcool.
Crédit photo : ARC Tillières

Le club de football d’ARC Tillières, basé dans le Maine-et-Loire, vient d’achever une campagne de prévention contre les risques liés à l’alcool. Une campagne qui n’est pas passée inaperçue…

Il n’est pas rare de se retrouver pour prendre l’apéro après l’entraînement, ou bien même de ramener un pack de bière dans les vestiaires. L’alcool a en effet toujours eu sa place dans le milieu du football amateur, mais ce n’est pas forcément sans risque. Et c’est ce qu’a souhaité rappeler le club d’ARC Tillières dans le Maine-et-Loire.

« Au niveau du club, l’alcool est interdit en dessous de 18 ans, nous explique Jérôme Huret, responsable de la commission éducative, à l’initiative de la campagne de communication. Mais les plus de 18 ans se retrouvent à jouer avec les adultes ». Et c’est là qu’ils découvrent la « troisième mi-temps ». Pour prévenir des risques liés à l’alcool, la commission éducative du club a donc décidé de mettre en place la campagne « T’as trop bu, t’as perdu ».

Au total, 6 affiches ont été créées et placardées à l'ARCT Football, afin de faire de la prévention auprès des joueurs :

 

Écouter le podcast

 

Si les responsables du club ont décidé de se pencher sur l’abus d’alcool, ce n’est pas pour rien. Le club de football de Tillières se situent aux portes du vignobles nantais. L’alcool, c’est donc culturel.  

 

Écouter le podcast

 

Pour tenter de sensibiliser les joueurs, différents slogans aux tons humoristiques ont alors été créés : « mieux vaut ramener la coupe à la maison que des cuites toutes la saison », « mieux vaut garder la ligne, que de ne pas arriver à la suivre », ou encore « raison le samedi soir, résine le dimanche soir ».

Cette campagne a été très largement relayée par les médias et sur les réseaux sociaux. Fort de son succès, la commission éducative du club réfléchit déjà à la suite, et souhaiterait notamment faire intervenir des professionnels pour parler de l’abus d’alcool ou de la prévention routière.