Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Objets volés recherchent leurs propriétaires

23 août 2017 à 15h35 Par Adeline Tavet

La police de Bordeaux et de Lille lance à appel aux victimes pour leur rendre leurs objets volés entre décembre 2011 et février 2017 en France. Le butin a été retrouvé au terme d’une année d’enquête entre Bordeaux et Lille.

Bijoux, maroquinerie, argenterie, vieilles pièces de monnaie ou encore instrument de musique… Près de deux cents objets de valeur attendent en ce moment de retrouver leurs propriétaires. Les photos sont disponibles sur des catalogues sur le site de la Police Nationale. Ces objets ont été volés entre décembre 2011 et février 2017 dans toute la France, de Bordeaux jusqu’à la Belgique, en passant par Châteauroux, dans l’Indre.

Scénario bien rodé

Pendant six ans, les voleurs ont opéré grâce à un scénario bien rodé. En tenue de travail et souvent en duo, ils entraient chez leurs victimes (essentiellement des personnes âgées), en se présentant comme agents des eaux, avec une carte tricolore. Ils prétextaient avoir cassé une canalisation en travaillant sur un chantier dans une rue à côté. Il expliquaient alors devoir vérifier la pression et la qualité de l’eau. L’un des voleurs occupaient la victime pendant que l’autre allait fouiller et voler des objets.

Un an d’enquête

Une grosse partie du butin a été retrouvée dans l’Aisne, en Picardie, chez le « cerveau » présumé de la bande de voleurs. C’est le travail d’enquête de la police judiciaire de Bordeaux et de Lille qui a permis de retrouver ce stock. L’enquête conjointe a duré un an, à l’issue de laquelle dix-sept personnes ont été interpellées, des voleurs aux receleurs en passant par les complices intermédiaires. Une trentaine de victimes a déjà été identifiée. Si vous reconnaissez un objet, (et que vous êtes en mesure de prouver que vous en êtes le propriétaire) n’hésitez pas à contacter les enquêteurs de la police judiciaire de Bordeaux. Par téléphone au 05.57.85.75.41 ou au 05.57.85.77.00, ou par email à l’adresse suivante : [email protected]