Orléans : licenciement confirmé pour avoir viré 20 millions d’euros à une collègue pour plaisanter  

VIBRATION
La somme d'argent virée n'est restée que virtuelle.
Crédit: Pixabay

13 janvier 2021 à 8h54 par Lucie Claussin

L'humour a ses limites ! C'est en tout cas ce qu'en a décidé le Conseil d'État, qui a confirmé le licenciement d'un employé, mauvais plaisantin.

Le Conseil d'Etat vient de confirmer un licenciement survenu à Orléans. Ce licenciement a été prononcé en 2016 par la Caisse d'Epargne Loire-Centre à l'encontre d'un de ses cadres. Ce dernier avait effectué un virement de 20 millions d'euros à une de ses collègues pour faire une plaisanterie.

A savoir qu’il avait déjà été sanctionné deux fois par le passé par son employeur, notamment pour avoir accordé un taux préférentiel à un proche.

Pour le syndicat Sud-Solidaires, ce licenciement serait lié aux mandats syndicaux du cadre licencié, puisque ce dernier était délégué syndical Sud-Solidaires.