Saint-Valentin : les ventes de sextoys en forte hausse en 2020

VIBRATION
Les ventes de sextoys ont fortement augmenté en 2020.
Crédit: Pixabay - photo d'illustration

12 février 2021 à 6h30 par Etienne Escuer

La Saint-Valentin, fête des amoureux, a lieu ce dimanche 14 février. Peut-être avez-vous opté pour un cadeau coquin cette année. Il faut dire que les ventes de sextoys ont fortement progressé en 2020.

Alors que la Saint-Valentin a lieu dimanche, la crise sanitaire n’a pas été sans conséquence sur la vie amoureuse et sexuelle des Français et Françaises. Confinement ensemble ou relations à distance, vie sociale très limitée : cela a notamment fait bondir la vente de sextoys, pour s’amuser seul ou en couple. « On est à +74% par rapport à l’année précédente », confie Patrick Pruvot, le fondateur de Passage du désir. « La tendance s’est même accentuée au deuxième confinement. » Comment expliquer cette hausse des ventes ? Pour les célibataires, il y a bien sûr eu l’impossibilité ou la difficulté de faire des rencontres ces derniers mois. « Et en l’absence de loisirs et sorties, les couples se sont recentrés sur eux-mêmes, et ont acheté des huiles de massage ou des sextoys pour se faire plaisir. Tous les loisirs sont interdits, la sexualité et le couple sont peut-être les derniers terrains de liberté totale », confie Patrick Pruvot.

 

Écouter le podcast

 

Quels sont les objets qui ont été plébiscités par les Français et Françaises ces derniers mois ? Parmi les sextoys, les jouets connectés, utilisables à distance, ont vu leurs ventes augmenter. Pour les femmes, les stimulateurs à air pulsé se sont également bien vendus. Pas une surprise, selon Patrick Pruvot. « Tout ça, c’est très design, très joli. Les marques avaient déjà entamé une démarche vers des produits de plus en plus achetables par monsieur et madame tout le monde », explique-t-il. « Le confinement n’a rien créé en terme de tendances. Elles étaient déjà là et ça les a accélérées. »

 

Écouter le podcast

 

Une clientièle plus âgée ces derniers mois, et majoritairement féminine

Outre une hausse des ventes, la boutique a vu arriver une clientèle différente à la faveur des confinements. Si d’ordinaire il s’agit de jeunes entre 18 et 35 ans, « il y a eu plus de gens de plus de 50 ans, des gens qui étaient moins sensibles à ces produits-là ou qui en avaient encore une mauvaise image », constate le fondateur de Passage du désir. « On a 55% de femmes et 45% d’hommes, c’est relativement mixte, mais ce sont souvent les femmes qui sont le moteur dans le couple pour essayer de rechercher du renouveau », poursuit-il.

 

Écouter le podcast

 

Pour cette Saint-Valentin, peut-être avez-vous donc opté pour l’achat d’un sextoy. Là-aussi, les ventes augmentent à cette période de l’année, constate Patrick Pruvot : « La Saint-Valentin, c’est la fête des amoureux, c’est un bon prétexte pour faire un cadeau un peu plus rigolo que le bouquet de roses ou le dîner au restaurant qui risque de ne malheureusement pas être possible cette année. » La Saint-Valentin permet aussi d’amener le sujet plus facilement. « Il y a beaucoup de gens qui ont envie d’un sextoy et qui profitent de la fête pour l’introduire d’une manière plus élégante que le sortir de la table de nuit de manière purement fortuite », confie Patrick Pruvot.

 

Écouter le podcast

 

L’année dernière, la proportion de la population française ayant déjà utilisé un sextoy est pour la première fois passée au dessus de 50%, selon une étude de l’Ifop publiée cette semaine. 

I