Sarthe : reprise d’Earta, 210 emplois sauvés

VIBRATION
En juillet 2020, les salariés d'Earta étaient allés manifester à Paris.
Crédit: Twitter CFDT Earta / Image d'archives

5 février 2021 à 8h10 par Etienne Escuer

Le tribunal de commerce de Nantes a validé, mercredi 3 février, la reprise de l'entreprise Earta.

La justice a validé cette semaine l'offre de reprise d'Earta par APF France Handicap, a fait savoir à l’AFP Didier Rio, l'ancien gérant de l’entreprise Sarthoise. Sur les 235 salariés, pour la plupart en situation de handicap, 210 ont été repris, les 25 restants ayant fait l'objet de mesures de départ à la retraite. « C'est énorme humainement qu'il n'y ait pas eu de casse sociale dans le contexte actuel et c'est une vraie reconnaissance pour les salariés de voir que deux grandes associations, l'APF et l'Adapei, avaient vraiment envie de reprendre Earta après un audit social et industriel », a confié Didier Rio.

Earta dispose d’usines dans la Sarthe et en Loire-Atlantique. L’entreprise avait été placée en redressement judiciaire à l'automne 2020, après la perte de son activité de gestion des invendus de la presse suite au dépôt de bilan de l’ex-Presstalis. La production devrait être réorientée sur la tôlerie fine, les masques ou encore l’assemblage de vélos. Les salariés s'étaient fortement mobilisés ces derniers, une marche vers l'Elysée avait même été organisée.

(Avec AFP)

I