Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Rédaction

Stromae pensait devenir fou

21 mars 2017 à 11h28 Par Rédaction

Sorti en 2013, l'album "Racine Carrée" de l'artiste belge est l'album le plus vendu de la décennie en France avec plus de 2 millions de copies écoulées. Un opus porté par les tubes "Papaoutai", Formidable" ou encore "Tous les mêmes".

Suite à ça l'artiste s'était lancé dans une tournée mondiale de 209 dates et une carrière internationale s'était même ouvert à lui. Une immense série de concert qui était passé au Rwanda malgré un première annulation suite à des gros soucis de santé de l'artiste.

Et aujourd'hui Stromae explique toutes les raisons de ce report: « Ça, c’est un sujet déli­cat pour moi . Je ne dormais plus, la date du concert au Rwanda appro­chait. La première fois que j’y suis allé, j’avais six ans. Et vous le savez, mon père s’est fait tuer pendant le géno­cide. Après 150 dates, j’étais à plat. Je n’ai pas supporté mon trai­te­ment anti-palu­disme, ça m’a filé des hallu­ci­na­tions. J’ai cru que j’avais basculé dans la folie, on m’a diagnos­tiqué une décom­pen­sa­tion psychique. J’au­rais pu faire une conne­rie, je n’étais plus moi-même. » « J’ai cru que je ne le retrou­ve­rais plus jamais comme avant. ».

Depuis l'artiste s'est totalement mis en retrait de la musique et avait expliqué être bien loin de ça :"C'est un vrai kif. Pendant l'été, je me suis dit que je vivais une chouette période" "Il y a toujours de la pres­sion, je me suis fait des nuits de stress avec le clip. Ce n'est pas les vacances, mais le rythme est beau­coup plus sain, je prends plus de distance. C'est un vrai plai­sir de retra­vailler de manière plus raison­nable ".

Il avait annonce également que retourner sous les projecteurs n'est absolument pas d'actualité: "Rien ne me manque d'avant, sauf peut-être les rencontres humaines. Chan­ter, je n'en ai pas du tout envie" .

Si sa carrière de chanteur semble donc suspendue, l'artiste avait annoncé mettre son talent au profit des autres:"De la musique, je n'ar­rête pas d'en faire" "J'ai envie d'écrire, de composer, mais un peu plus dans l'ombre. Continuer le travail qu'on a déjà fait pour moi, mais le faire pour d'autres".

C'est ce qu'il vient de faire en produisant des titres pour Vitaa.