Musique

Tour Vibration : Amel Bent revient sur la longue absence

23 septembre 2018 à 13h00 Par Osain Vichi
Crédit photo : Vibration

Quelques minutes avant ses balances pour le quatrième concert du Tour Vibration à Orléans, Amel Bent s’est confié sur sa pause de plus de quatre ans et son expérience à The Voice Kids.

“Ma pause m’a fait autant de bien que de mal”

“Ma pause m’a fait autant de bien que de mal. Elle a fait du bien à la femme que je suis, à la maman que je suis devenue. J’ai pris le temps de bien m’occuper de mes enfants avant de retourner au travail. En tant que chanteuse, cette pause m’a fait du bien et du mal. J’ai pu prendre du recul sur ma carrière, 14 ans de carrière, 5 albums, 4 tournées… Beaucoup de succès, quelques petits échecs aussi… J’ai pu faire le point sur tout ça.” raconte avec lucidité la chanteuse, qui a plus de dix ans de carrière aujourd’hui. Elle poursuit “Par contre, j’ai perdu un peu l’envie, parce que lorsqu’on vit la vie qu’on aurait dû vivre et j’ai pris goût à certaines facettes de cette vie là. Donc à un moment, j’ai puisé au fond de moi pour savoir si j’avais encore envie retourner dans la fosse aux lions pour défendre ma musique. J’ai dû me faire violence pour revenir mais maintenant c'est bel et bien reparti.” De retour depuis plus d’un an, un nouvel album est prévu pour début 2019.

“Beaucoup tentent d’y arriver alors qu’au final il y a très peu d’élus”

Un retour au premier plan qui s’est fait notamment par l’intermédiaire de l’émission The Voice Kids. Pour la saison 2017, Amel a intégré le jury : “The Voice Kids a été un réel plaisir et un point de départ pour mon retour sous les projecteurs. Je me suis arrêtée un petit moment et je ne savais pas comment reprendre. L’émission a été également un retour aux sources : quoi de mieux pour retrouver le fil de mon histoire avec mon public que de travailler avec des enfants qui arrivent avec une passion insouciante. Cette flamme que moi-même j’avais quand j’ai commencé à l’époque.” explique-t-elle avant de continuer “Ce sont des enfants mais ils ont déjà des identités vocale et artistique, mes conseils ne sont pas forcément techniques mais plutôt psychologiques, puisqu’ils ne connaissent évidemment pas la réalité de ce métier, avec certains enjeux que l’on ne peut connaître que lorsqu’on les vit professionnellement. Il faut les apaiser et les conseiller surtout à ce niveau-là parce qu’ils ont souvent beaucoup de questions. J’ai adoré vivre ces moments avec des enfants parce que tu as un rôle très humain.” Amel Bent n’en a pas fini avec la musique, bien au contraire.