Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Affaire Grégory : un nouveau corbeau tourmente la justice

06 décembre 2017 à 07h38 Par Benoit Hanrot
Crédit photo : Un nouveau corbeau dans l'affaire Grégory / Pixabay

Nouveau rebondissement dans l’affaire Grégory. Nos confrères de France Inter ont révélé hier que le procureur général de Dijon en charge de l’affaire, avait reçu en août dernier, une lettre anonyme le menaçant de mort. Un nouveau corbeau qui a l’air d’en savoir beaucoup sur l’affaire. Décryptage :

L’enquête sur le meurtre de Grégory Villemin en 1984 a été relancée en juin dernier. Deux mois plus tard Jean-Jacques Bosc, le procureur général de Dijon a reçu une lettre de menaces de mort. La première du genre depuis le début de l’affaire. Dans un message mal orthographié (sûrement volontaire), le corbeau fait référence au suicide du juge Jean-Michel Lambert en juillet dernier ainsi qu’à des éléments précis du dossier comme le rôle joué par un journaliste, après les déclarations de la témoin-clé Murielle Bole au commencement de l’enquête. Ce qui laisse à penser qu’il en proche du dossier. Le message poursuit par la phrase « Tu sauras jamais pour le petit ».

Des analyses difficiles

Depuis la réception de la lettre anonyme au parquet général de Dijon, des analyses ADN ont été réalisées. Résultat : un profil masculin a été isolé sur la lettre et l’enveloppe et 13 autres d’hommes et de femmes ont également été découverts, mais mélangés. Pour l’heure, aucune correspondance n’a été établie avec les personnes en lien avec l’affaire.