Info locale

Coronavirus: 500 agents de l’hôpital d’Angers interpellent le ministre de la santé

01 avril 2020 à 07h54 Par Guillaume Pivert
500 agents du CHU d'Angers réclament dans une lettre ouverte au ministre de la Santé plus de moyens pour faire face à l'épidémie de Covid-19.
Crédit photo : Alicia Méchin / rédaction

Dans une lettre ouverte à Olivier Véran, les personnels du CHU dénoncent le manque de matériel de protection et de tests de dépistages.

C’est un cri de colère que poussent les personnels du centre hospitalier d’Angers. A l’initiative du syndicat Force Ouvrière, ils dénoncent dans une lettre envoyée au ministre de la santé, au préfet du Maine-et-Loire et à l’agence régionale de santé et relayée par Ouest-France « une politique criminelle ». Les 500 signataires jugent « criminel d’envoyer leurs collègues des Ehpad sans masque, comme de ne pas fournir de masques à l’ensemble des personnels dans nos services ». Ils demandent au gouvernement de « réquisitionner toutes les usines qui peuvent fabriquer les masques qui leur manquent, réquisitionner les laboratoires privés qui peuvent faire les tests de dépistage» auxquels ils disent ne pas avoir le droit aujourd’hui .

Selon le syndicat Force Ouvrière, cinq agents de l’hôpital ont été testés positifs au covid-19. Par ailleurs, FO affirme que « certains médicaments de réanimation comme le curare sont en tension très forte (…) alors même que le pic n’est pas encore atteint ».