Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Course-poursuite en plein centre-ville de Bourges

28 juillet 2017 à 07h43 Par Lucie Claussin

La police a eu du fil à retordre hier à Bourges

Une course poursuite s’est déroulée hier en plein après-midi dans le centre-ville de Bourges. Elle a eu lieu entre la police et un homme au volant d’une Renault 21.

Cette dernière a été déclenchée suite au refus de contrôle d’un automobiliste. Les policiers souhaitaient le contrôler pour son pneu qui semblait abîmé. L’homme ne s’est pas arrêté et est parti en trombe à la vue des autorités.100 km/h au compteur pour le chauffard, rues prises à contre sens (Boulevard de l’Industrie, puis la rue Jean-Baffier, rue Carnot, quartier de Pignoux, route de la Charité) et feux rouges grillés, c’était la panique en plein centre-ville, l’homme ne s’est arrêté devant rien, malgré les voitures des autorités qui l’ont pris en chasse, gyrophares allumés. Bilan de sa course folle : un lampadaire renversé, trois voitures embouties dont deux de la police nationale (route de la Charité, devant l’arrêt de bus Lamartine)

Un accident pour stopper les dégâts...  

C’est un accident qui a stoppé sa course folle. Après 20 minutes à tenter de semer les autorités, à avoir forcé les automobilistes à s’écarter l’homme en fuite a percuté volontairement de plein fouet un véhicule de police (placé pour lui faire barrage) à Saint-Germain du Puy, route de La Charité. Il a finalement terminé sa course dans un lampadaire.

 Il s’oppose de nouveau à l’interpellation :

Même si son véhicule était arrêté, l’homme a tout tenté pour échapper aux forces de l’ordre. Il a même sorti une barre de fer pour intimider les autorités, qui ont du faire usage de leur Taser.

Le chauffard a été emmené en ambulance à l’hôpital. Quatre fonctionnaires de police ont été blessés eux-aussi lors du choc, ils ont été conduits à l’hôpital pour des examens de contrôle. Le chauffard a été interpellé : sans permis de conduire, l’homme a été placé en garde à vue et devra s’expliquer devant la justice.