Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info générale

Des pétitions réclament que les soignants défilent le 14 juillet

17 avril 2020 à 11h43 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Les soignants seront-ils conviés cette année au défilé militaire du 14 juillet à Paris ?
Crédit photo : Flickr / École polytechnique - J.Barande

Plusieurs pétitions, ainsi que des parlementaires, demandent que le personnel soignant soit mis à l’honneur lors des festivités du 14 juillet.

Des médecins et infirmières défileront-ils sur les Champs-Elysées à Paris le 14 juillet, au milieu des militaires ? C’est l’idée suggérée par plusieurs pétitions lancées sur internet ces derniers jours. « Médecins, infirmier(e)s, aide-soignant(e)s, ambulanciers, personnels administratifs et techniques sont en première ligne. Ils sont nos héros et méritent la reconnaissance de toute la Nation », explique par exemple l’une d’entre elles. « Nos applaudissements à nos fenêtres, nos messages, nos encouragements quotidiens ne suffisent plus. Il faut aujourd’hui qu’ils s’inscrivent comme les héros de cette guerre sanitaire et en soient célébrés comme tels ce 14 juillet 2020 sur la plus belle avenue du monde », demande une autre.

Quelles formes prendront les festivités du 14 juillet cette année ?

L’idée est partagée par plusieurs parlementaires, à commencer par la sénatrice Les Républicains de Paris, Catherine Dumas. Fin mars, elle avait d’ailleurs écrit à Emmanuel Macron pour lui demander de mettre « nos héros du quotidien » à l’honneur, en évoquant le personnel soignant mais aussi les « commerçants, fonctionnaires, livreurs, éboueurs, professeurs, etc. ».

Reste que le maintien des festivités classiques du 14 juillet sur les Champs-Elysées n’est pas encore acquis et dépendra de la situation sanitaire mais aussi économique dans les prochaines semaines. Le chef de l’Etat ne s’est pas encore prononcé officiellement sur la tenue des cérémonies mais souhaiterait que le 14 juillet soit une sorte de fête de libération du confinement généralisé, selon ses conseillers. Interrogés par France Info sur l’opportunité d’y associer le personnel soignant, des hauts-gradés de l’armée expliquent quant à eux que l’idée est « compliquée à envisager », puisqu’il faudrait apprendre aux médecins et aides-soignants à marcher au pas. Un « carré de soignants » sur la place de la Concorde serait toutefois envisageable.