Info générale

Ehpad : le groupe Korian demande un assouplissement de l’interdiction des visites

16 avril 2020 à 11h49 Par Etienne Escuer
Image d'illustration. Les visites sont interdites dans les Ehpad.
Crédit photo : Pixabay

Alors que les visites des proches des résidents d’Ehpad sont toujours interdites, la direction du groupe Korian demande un assouplissement de la mesure.

La directrice générale du groupe de maisons de retraite Korian, Sophie Boissard, réclame le rétablissement d'un « minimum de liens sociaux entre les résidents et leurs proches », dans une interview au journal Le Figaro. « Sur le plan humain, on ne peut infliger de telles mesures de séparation plus longtemps », explique-t-elle. Sophie Boissard indique étudier différentes options pour garantir tout de même la santé des résidents. « Il pourrait s’agir de visites en plein air, hors les murs, pourquoi pas en présence de volontaires qui seraient testés. Nous devons y réfléchir maison par maison », confie-t-elle. Selon elle, les mesures de confinement mises en place dès le début du mois de mars pour protéger les pensionnaires des Ehpad « les éloignent de leur famille et accentuent l'inquiétude ».

Une exception pour les malades en fin de vie

Lors de son allocution le 13 avril, Emmanuel Macron avait accepté une exception pour les malades en fin de vie, mais le gouvernement refuse pour l'heure d'aller plus loin. « Nous rendrons possibles les visites lorsque nous aurons la garantie que la circulation du virus est devenue suffisamment faible », avait estimé Olivier Véran, le ministre de la Santé. Un choix déploré par l'Association des directeurs au service des personnes âgées, qui constate « des dégradations de santé psychologique chez les personnes âgées ». Dans le groupe Korian, qui compte 308 établissements en France, 356 décès liés à l'épidémie de coronavirus ont été recensés, dont 106 ont été formellement diagnostiqués, indique la direction. Les Ehpad sont fortement touchés par le Covid-19, un tiers des décès au niveau national se sont produits dans ces établissements.

(Avec AFP)