Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Electricité : les compteurs Linky, annoncés gratuits, devront être remboursés par les usagers

01 juin 2021 à 11h45 Par Iris Mazzacurati
Depuis le début, les compteurs Linky sont décriés, victimes d’une levée de boucliers de nombreux consommateurs et associations.
Crédit photo : CC BY Benoît Prieur

Les pouvoirs publics avaient assuré que le déploiement de ce compteur communiquant ne "coûterait pas un centime" aux usagers. Pourtant, dès l’année prochaine, il va falloir commencer à rembourser...

Le compteur électrique Linky en chiffre, c’est 32 millions - plus de 90 % - de foyers déjà équipés pour un coût de 5,7 milliards d’euros, selon la Cour des comptes ; « soit 130 euros par boîtier, fabrication et pose comprises, auxquels il faut rajouter des frais annexes », détaille Le Parisien – Aujourd’hui en France.

Pourtant, en 2011, lors du lancement de l’opération, le ministre de l’industrie et de l’énergie de l’époque, Eric Besson, affirmait dans les colonnes du quotidien que le nouveau compteur Linky ne coûterait « pas un centime aux particuliers ».

C’était sans compter le "différé tarifaire" mis en place par Enedis. Il prendra effet dès 2022 « à raison de plusieurs centaines de millions d’euros prélevés chaque année sur la facture, pour un total 2 milliards d’euros en 2030 » explique Le Parisien – Aujourd’hui en France.

Par un jeu financier, Enedis qui supporte la majeure partie du coût (5,39 milliards d’euros) réalisera tout de même, au final, une plus-value d’un demi-milliard d’euros.

Depuis le début, les compteurs Linky sont décriés, victimes d’une levée de boucliers de nombreux consommateurs et associations. D’autant qu’au final, les économies ne devraient pas être au rendez-vous pour l’usager comme elles le sont pour le distributeur, même si Endedis explique qu’obtenir des informations plus précises grâce au compteur vert-pomme, permettra aux particuliers de mieux maîtriser leur consommation et donc de faire des économies... Un peu léger comme argumentation.