Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Indre-et-Loire : un jeune meurt aux 20km de Tours

25 septembre 2017 à 08h09 Par Benoit Hanrot

Le drame ce weekend dans l’agglomération tourangelle. Un homme d’une vingtaine d’années est décédé lors des 20km de Tours. Il serait décédé d’un arrêt cardiaque avant l’arrivée des secours. Récit :

La ville de Tours était en fête ce dimanche. Des milliers de coureurs se sont élancés depuis la place Anatole-France pour effectuer 10, 20 ou encore le marathon (42,195km). L’occasion pour les organisateurs et son parrain, l’athlète français Stéphane Diagana, double champion du monde et coureur de marathon, de promouvoir la discipline. Chez les filles, c’est une Française qui a remporté le 10km féminin : Samira Mezeghrane, ce qui n’était plus arrivé depuis longtemps. Chez les hommes, le premier arrivé est le Kényan Tom Mwendwa Mutie.

Quand soudain… le drame

Ce weekend était parti pour être parfait, malheureusement la fête a été gâchée. En milieu de journée, Rémi Raison, un jeune Tourangeau s’est écroulé à quelques centaines de mètres de l’arrivée des 20km, victime d’un malaise cardiaque. D’abord soutenu par un médecin anesthésiste qui participait à la course, puis par l’équipe médicale composée de la Croix-Rouge, de la Sécurité Civile, d’urgentistes et d’anesthésistes, la victime, âgée seulement de 24 ans n’a pas pu être réanimée malgré quarante cinq minutes de soins intensifs.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont rendu un hommage à ce garçon, qui avait notamment créé « Le compères production », un collectif de passionnés d’audiovisuel. Selon le site 37degres-mag.fr, il s’était investi dans la création d’un court-métrage qui évoque les préjugés et qui a servi à réaliser des séances-débat.

Selon Bernard Coupez, le président du comité d’organisation, tout a été tenté pour le sauver. En vain. Ce nouveau drame porte à trois le nombre de décès sur l’épreuve lors de ces trente cinq dernières années. En France, il y a environ 800 décès de sportifs amateurs chaque année dans des conditions similaires, comme l’expliquait le cardiologue Xavier Jouven à nos confrères du journal Le Monde.