Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Insolite

Le premier vaccin contre le Covid-19 est prêt selon la Russie

22 juillet 2020 à 18h03 Par A.L.
Photo d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Selon le vice-ministre russe de la Défense Rouslan Tsalikov, le premier vaccin contre le Covid-19 serait prêt, après que les équipes scientifiques aient achevé avec succès les essais cliniques.

Le vaccin contre le nouveau coronavirus a-t-il enfin été trouvé ? C'est en tout cas ce qu'affirme la Russie par le biais de son vice-ministre de la Défense, Rouslan Tsalikov. Développé par des virologues militaires russes en collaboration avec le Centre d'épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleya, ce traitement tant attendu pour lutter contre le Covid-19 "est prêt", a annoncé l'homme politique. "Nos spécialistes et les chercheurs du Centre Gamaleïa ont tiré les conclusions définitives des résultats des essais. Au moment de quitter l'hôpital, tous nos volontaires sans exception ayant constitué une immunité contre le coronavirus se portaient bien", a-t-il expliqué dans une interview accordée au journal Argoumenty i Fakty.

Des essais concluants

"Les résultats des tests disponibles montrent explicitement le développement d’une réponse immunitaire chez tous les participants après la vaccination", a indiqué le ministère qui a également annoncé qu’aucun effet secondaire, ni complication ni réaction indésirable, n’a été constaté au moment de la sortie des volontaires. Rouslan Tsalikov a aussi tenu à rappeler que les virologues et les médecins militaires russes avaient participé au développement de vaccins contre des maladies graves comme Ebola. 

D'autre part, comme le révèle aujourd'hui Bloomberg, des dizaines de membres de l’élite politique et commerciale russe auraient eu accès depuis avril, à un vaccin expérimental contre le Covid-19. Une campagne menée dans une très grande discrétion, pour éviter un afflux de volontaires. Selon le New York Times, une troisième phase des tests devrait être néanmoins être menée en septembre. L’objectif est de produire 30 millions de doses pour un usage national, puis 170 millions de doses destinées à d’autres pays