Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Loir-et-Cher : le ZooParc de Beauval a rouvert ses portes

02 juin 2020 à 13h08 Par Etienne Escuer
Crédit photo : Rédaction / Alicia Méchin

Depuis ce mardi 2 juin, le ZooParc de Beauval est de nouveau accessible au public.

Après deux mois et demi de fermeture, les visiteurs peuvent de nouveau admirer les pandas, hippopotames ou encore grands singes du ZooParc de Beauval, ce mardi 2 juin. Si de nombreuses personnes attendaient ce moment avec impatience, pas sûr que les animaux, eux, aient été très perturbés par notre confinement, à en croire la directrice déléguée du zoo, Delphine Delord. « C’est difficile à dire, il faudrait faire une vraie étude éthologique », explique-t-elle. « Les singes et les oiseaux sont venus voir plus souvent ce qu’il se passait. Mais c’est très anthropomorphique de dire qu’ils se sont rendus compte de quelque chose. Ils sont sur leur territoire, avec leurs soigneurs, donc pour eux la vie continue comme si de rien n’était. »

Écouter le podcast

Gel hydroalcoolique, masques, etc...

Le zoo a accueilli aujourd’hui de nouveau des visiteurs, un soulagement pour Delphine Delord : « Depuis 40 ans, je n’avais jamais vu les allées vides comme ça ! ». Un protocole sanitaire a toutefois été mis en place. Il faut par exemple réserver sa place sur internet. 80 bornes de gel hydroalcoolique ont également été installées, et la grande superficie du parc devrait faciliter la distanciation physique, d’autant plus que la capacité d’accueil a été réduite. Le port du masque est obligatoire dans les serres, lieux fermés et spectacles.

Écouter le podcast

Avec aucune rentrée d’argent pendant deux mois et demi, mais des charges toujours lourdes pour s’occuper des animaux, Beauval espère un retour rapide en masse des visiteurs. Delphine Delord se veut plutôt optimiste. « Je pense que les gens ont envie de sortir. Le parc est magnifique, on a besoin de se retrouver dans la nature », confie la directrice déléguée du zoo. « On l’a vu avec le confinement, rien ne remplace le contact physique, réel. On en a tous assez d’être derrière nos écrans ! ».

Écouter le podcast