Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Une jeune femme recherche ses sauveurs dans le Loiret !

01 novembre 2017 à 16h06 Par Diane Thibaudier
Crédit photo : pixabay.com

Une femme de 38 ans a été très sérieusement blessée en glissant sur une plaque d’essence dans une station de Fleury-les-Aubrais. Elle recherche des personnes qui l’ont aidé ce jour-là.

Ça s’est passé le dimanche 24 septembre 2017 à 13 heures, dans une station essence de Fleury-les-Aubrais dans le Loiret. Magguy, 38 ans, venait faire le plein de sa voiture avec ses deux filles âgées de 7 et 10 ans, lorsqu’elle a glissé sur une plaque d’essence. La blessure est très importante : trois fractures complexes au tibia et une fracture complexe de la malléole. Mais la jeune femme n’a pas voulu appeler les pompiers. « J’avais mes filles avec moi » nous raconte-t-elle. « Je ne voulais pas leur faire peur ».

Elle est immobilisée pour plusieurs mois

Ce sont donc des témoins de la scène qui l’ont aidée. Un couple d’une cinquantaine d’années qui circulait vraisemblablement dans un Citroën Berlingo gris, le fils de ces derniers qui était dans une autre voiture, et un pompier volontaire d’une trentaine d’années.

Lorsqu’elle est tombée, ce sont eux qui se sont occupés d’elle. Et ce sont eux aussi qui ont pris ses filles en charge pour éviter qu’elles ne paniquent. « Le couple m’a gentiment ramené jusqu’à chez moi » explique-t-elle. Ensuite, c’est son mari qui a pris le relais pour l’emmener au pôle santé Oréliance.

Sur place, le matériel n’était visiblement pas adapté à sa blessure, la jeune femme a finalement été transférée à l’hôpital d’Orléans-La Source où elle a été opérée. « Le résultat est impressionnant » nous dit Magguy au téléphone. « J’ai trois plaques et une vingtaine de vis dans la jambe, plusieurs cicatrices de 15 centimètres de long ». Et Magguy n’est pas au bout de ses peines, elle est immobilisée pour plusieurs mois et ne peut se déplacer qu’en fauteuil roulant pour l’instant : « le chirurgien me dit que je vais rester comme ça deux ou trois mois » nous dit-elle. La mère de famille a même un arrêt de travail de 6 mois.

Contactez-nous !

Pour son assurance, elle a besoin des témoignages de ses sauveurs. C’est aussi pour cela qu’elle recherche ce couple, leur fils et ce pompier volontaire. « Je veux surtout les remercier bien sûr, mais j’ai aussi besoin qu’ils témoignent de ma chute pour remplir mon dossier d’assurance ». Si vous vous reconnaissez dans cette histoire, n’hésitez pas à contacter Vibration par téléphone ou à joindre la rédaction de Vibration par mail à l'adresse : [email protected]