Epilation à lumière pulsée

5 avril 2016 à 7h24 par Rédaction

Dans la Nièvre, une esthéticienne vient d'être reconnue coupable d'avoir pratiqué l'épilation à lumière pulsée. Une pratique interdite pour la profession.

Résultat, la prévenue a été condamnée à une amende de 1 000€ avec sursis et devra verser 300€ de dommages et intérêts à sa victime.