Info locale

Grève : vos droits si vous ne pouvez pas aller travailler

03 décembre 2019 à 06h00 Par Alicia Méchin
Grève du 5 décembre : quels sont vos droits si vous ne pouvez pas vous rendre au travail ?
Crédit photo : pixabay

Ce jeudi 5 décembre 2019, une grève nationale est programmée pour protester contre la réforme des retraites. D’importantes perturbations sont à prévoir dans les transports en commun. Alors, quels sont vos droits si vous ne pouvez pas vous rendre au travail ?

Se rendre au travail ce jeudi fera office de parcours du combattant ! Les Français non grévistes sont en effet invités à anticiper au maximum leur déplacement, et à trouver des alternatives au train et autres transports en commun. Mais au vu des perturbations, que risquez-vous si vous n’allez pas travailler ?

Je ne peux pas me rendre au travail

À partir du moment où le salarié se retrouve dans l’incapacité de se rendre au travail à cause de la grève, l’essentiel est de prévenir l’employeur. En effet, le code du travail ne permet pas au salarié de « sécher » une journée de travail. Mais des arrangements peuvent être trouvés. Explications d’Olivier Meyer, avocat spécialisé dans le droit du travail :

Écouter le podcast

 

L’employeur doit donc donner son accord pour que le salarié puisse travailler à domicile, si c’est possible, ou bien le laisser poser un RTT ou un congé. Idem pour les aménagements d’horaire, un accord devra être convenu avec l’employeur.

Je ne peux pas faire garder mon enfant

De nombreux établissements scolaires ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils fermeront leurs portes ce jeudi 5 décembre, pour faire grève. Pour beaucoup de parents, c’est un casse-tête supplémentaire puisqu’ils n’ont pas forcément d’autres moyens de garde.

Malheureusement, ce n’est pas un argument pour ne pas aller travailler. En effet, si un parent ne peut pas aller travailler pour cette raison, il devra là aussi convenir d’un accord avec son employeur pour poser un jour de congé ou RTT, ou bien faire du télétravail. Impossible en revanche de poser un congé « enfant malade », sauf sur justificatif d’un médecin.

Je ne peux pas poser de congé ou de RTT

Dernier cas de figure : si le salarié ne peut pas poser de congé ou de RTT, une dernière option s’offre à lui… faire grève. Cela lui permettra de justifier son absence, mais en revanche, il ne sera pas payé :

 

Écouter le podcast

 

À noter par ailleurs que L'employeur n'a pas l'obligation de payer un salarié absent à cause d’un mouvement de grève. En revanche, la retenue sur salaire doit être proportionnelle à la durée de l'absence du salarié. Vous pouvez là aussi convenir d’un accord avec votre employeur pour rattraper les heures un autre jour.

Des propos recueillis par Florence Jaillet.