Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Naissance : non pas un, mais deux bébés pandas à Beauval !

02 août 2017 à 06h28 Par Lucie Claussin

Une bonne nouvelle ne vient jamais seule nous dit le dicton…

Les soigneurs du Zoo Parc de Beauval n’en reviennent toujours pas. Huan Huan, la femelle panda, nous cachait deux heureux événements ! Ce n’est pas un, mais deux bébés pandas qui vont bientôt naître dans le Loir-et-Cher.

En 2012, la Chine a prêté deux pandas géants au Zoo parc de Beauval 

La femelle avait montré des signes de gestation après son insémination, qui avait eu lieu à la fin du mois de mars. Présente depuis cinq ans en France, toutes les tentatives de gestation se sont soldées par des échecs. Mais le sort s'est inversé, grâce à une insémination artificielle réalisée par les soigneurs !

Une naissance à risques :

Deux bébés pandas à gérer, c'est forcément plus compliqué qu'un seul... et pour cause ! Dans la nature, en cas de naissance de jumeaux, la mère abandonne le second. Pour le sauver, les soigneurs vont le placer en couveuse, et vont échanger le bébé en couveuse toutes les deux heures pour le confier à sa mère.

Et pour la suite ? 

L’ambassadeur de Chine en France a été aussitôt averti après la découverte de la grossesse, puisque les deux pandas du Zoo parc de Beauval ont été prêtés par la Chine. Seulement 19 zoos dans le Monde (hors de Chine) accueillent des pandas, chaque naissance est donc un événement mondial.

La femelle panda, devrait accoucher dans deux ou trois jours. La naissance est prévue au plus tard le 5 août. Le bébé ne sera visible du public que d’ici deux ou trois mois.

C’est la première fois que des bébés pandas verront le jour en France. Une très bonne nouvelle quand on sait que la reproduction des pandas est très compliquée (la femelle n’est féconde que trois jours dans l’année), d’autant plus que l’espèce est en danger d’extinction dans la nature. Deux soigneuses chinoises, spécialistes de la reproduction des pandans, ont fait spécialement le déplacement pour l'occasion, afin d'assister au mieux les soigneurs français.

Le Zoo espère pouvoir garder le bébé… mais rien n’est moins sûr. Il faudra qu’Emmanuel Macron en discute avec son homologue chinois. En attendant, le futur pensionnaire de Beauval, devrait rester dans le Loir-et-Cher pour au moins trois ans. S’il est renvoyé en Chine, il pourrait être réintroduit dans la vie sauvage, puisque le Zoo Parc de Beauval finance un programme dans de but.