Balcon effondré à Angers : prison avec sursis pour trois prévenus, l'architecte relaxé

Balcon effondré à Angers
Balcon effondré à Angers
Crédit: JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

31 mai 2022 à 11h36 par Hugo Harnois

Le verdict est tombé ce mardi au tribunal correctionnel d'Angers.

Trois prévenus ont été condamnés ce mardi 31 mai par le tribunal correctionnel d'Angers à des peines allant de 18 mois à trois ans de prison avec sursis pour l'effondrement d'un balcon qui avait fait quatre morts en 2016 dans cette ville.

 

Dans le détail, le gérant de l’entreprise Bonnel, Patrick Bonnel , a été condamné à 3 ans de prison avec sursis mais aussi 23.000 € d’amende délictuelle et 1500 € d’amende contraventionnelle. Le chef de chantier a écopé de 18 mois de prison avec sursis et 1000 euros d'amende. Enfin, le contrôleur technique de l'Apave a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et une amende contraventionnelle de 1000 €.

 

L'architecte relaxé

Par ailleurs, deux autres prévenus, dont l'architecte du bâtiment Frédéric Rolland et le conducteur des travaux Éric Morand, ont été relaxés par le tribunal, provoquant des soupirs et des pleurs dans les bancs des parties civiles.

L'utilisation du balcon qui pouvait accueillir 35 personnes n'a pas été mise en cause.